Isolation sous-toiture : les bonnes pratiques

Si bon nombre de foyers décident actuellement d’isoler leur sous-toiture, c’est que cela dispose de nombreux avantages indéniables. Pourtant, pour un excellent résultat, cela ne se fait pas n’importe comment. Bien évidemment, l’isolation de la sous-toiture implique de bonnes techniques. C’est la raison pour laquelle dans ce guide, nous avons regroupé pour vous les bonnes pratiques à prendre en compte pour réussir l’isolation sous-toiture.

Isoler la sous-toiture, le bon moment !

Rappelons que l’isolation d’un grenier par la sous-toiture reste une excellente solution quand vous envisagez d’investir dans de combles aménagés. Bien évidemment, celle-ci dispose de nombreux atouts indéniables. Pourtant, la pose des isolants implique de travaux de grands œuvres. Ainsi, pour éviter les dépenser superflues, il important de bien choisir le moment idéal pour commencer tous travaux. Pour cela, 2 périodes sont à recommander :

Pendant la construction de la maison. Effectivement, prévoir l’isolation lors d’une construction neuve vous donne l’occasion de réaliser davantage d’économie, étant donné que le prix de l’isolation sera directement inclus dans celui de la toiture.

Lors de l’aménagement des combles. Il est aussi possible d’associer l’isolation de votre sous-toiture lors des aménagements des combles. Ainsi, vous n’avez pas à faire intervenir de nombreux artisans vu que le coût d’isolation s’insère au budget d’aménagement complet.

Quelle épaisseur idéale pour l’isolant dans la sous-toiture

Pour un excellent résultat au niveau de l’isolation de la sous-toiture, l’épaisseur de l’isolant joue un rôle important. Ce critère n’est jamais à négliger. Plus un isolant est épais, plus augmentent ses performances thermiques. Il est donc à noter que vous devez investir dans un isolant ayant minimum une épaisseur entre 16 et 22 cm. Bien évidemment, si vous avez le moyen, l’idéal est d »’aller au-delà de ces valeurs. En effet, une épaisseur d’isolant allant de 25 à 30 cm est en mesure d’atteindre une résistance thermique située entre 7 et 8. Avec cela, le confort est à portée de main.

À noter : la pose d’isolant en 2 couches reste importante afin de dépasser les 20 cm d’épaisseur. Aussi sachez que la première couche doit se trouver entre les charpentes et la seconde par-dessus de celle-ci.

La pose d’un pare-vapeur est-elle importante ?

En règle générale, l’isolant sous-toiture se pose directement sous l’écran de sous-toiture. Ainsi, la mise en place d’un pare-vapeur après l’isolant n’est pas nécessaire. Pourtant, la mise en place d’une membrane entre l’étanchéité entre l’isolant et les cloisons est à recommander. En effet, cette membrane a pour rôle d’éviter l’humidité de l’air abîme l’isolant qui va entamer ses performances.

À qui fait appel pour isoler la sous-toiture ?

Il est vrai qu’avec une notion en la matière, vous pouvez lancer dans l’isolation de la sous-toiture. Et réaliser les travaux par soi-même peut aider à alléger les budgets. Pourtant, pour un excellent résultat et pour éviter les mauvaises surprises, il est à recommander de faire appel à un professionnel. Cet artisan saura vous aider dans la réaliser de tous travaux, et ce, selon les règles d’art ainsi que les normes en vigueur.